Grace à notre combat, l'Allocation adulte handicapé (AAH) va être déconjugalisée

Depuis 5 ans, nous nous sommes battus pour déconjugaliser l'Allocation adulte handicapé (AAH).



Cette aide permet aux personnes en situation de handicap, qui ne peuvent pas travailler, d'avoir un minimum de revenus. Jusqu'à présent, l'AAH était réduite en fonction du revenu du conjoint. Une injustice insupportable qui aggravait la dépendance de la personne et limitait son autonomie.


Avec mes collègues députés et sénateurs, j'ai porté ce combat.

En 2021, ma proposition de loi visant à corriger cette injustice a été refusée par le gouvernement. Mais nous avons continué à nous battre.

Le 21 juillet dernier, notre amendement a été adopté à la quasi unanimité par l'Assemblée nationale. Plusieurs groupes politiques se sont mobilisés. La vie va désormais changer pour les 270 000 Françaises et Français concernés par l'AAH. C’est l’honneur de la mission des députés de faire progresser la société et de changer la vie.


Au-delà de cette mesure, c'est un message de dignité et de respect que nous adressons aux Français.

Cette mesure dit beaucoup du projet de société que défend la droite républicaine : une société attentive aux plus fragiles, qui se bat pour la dignité et pour la justice. Une société du travail justement récompensé. Une société de la confiance et de l'unité retrouvée.